« Comme Cet Horizon Flamand »

Ce projet s’ancre dans un devenir, se refusant d’être trop pré-écrit afin de ne pas écarter, en route, les nouveaux chemins rencontrés.


L’idée est simple: être présent sur un territoire, les Hauts de Flandre, durant une année, pour voir, observer, expérimenter, se laisser porter, faire, construire, observer comment, en tant qu’artiste, je réagis au territoire.
Ou mieux peut-être, comment j’agis avec.

Les territoires en jeux ici sont multiples.
En premier lieu, de je, il y a moi. Premier territoire, et pas des moindres on s’entend, car c’est celui par lequel le projet passe, traverse, éveille sensations avec lesquelles je vais jouer, travailler, agir, modeler, peindre, concevoir, représenter.
Mon univers comme filtre, mes savoir-faire comme outils, pour tenter de dire au plus près le traversé.
Et, en cette énergie, agir. Me laisser porter par cette énergie.
Questionner la notion même d’identité d’artiste, son rôle, sa fonction, à moins que ce ne soit qu’un concept, un peu mou, du je/eux=nous.

Le second territoire, circonscrits ici à la communauté de communes des Hauts de Flandres, sera le lieu commun de rencontres, ateliers, croisements, actions, performances, toute une série de gestes artistiques qui lentement vont se tisser avec les habitants sous plusieurs formes.
En langage d’ingénierie culturelle, c’est ce que l’on appelle une « résidence mission ».

Le troisième territoire correspondrait peut-être à ce qu’il resterait si on en retirerait tous les habitants, un territoire physique mais non « vivant« . Le territoire au moment où je le traverse, comme figé. Le paysage?
Le patrimoine, matériel et immatériel, bâtis, cultures, faune, flore…
Sur ce territoire là, je vais poser un regard – ou un regard en moi va se constituer, traversé, et je tenterai de le rendre: textes, photos, images. Le sillonner de part en part, canoé, bicyclette, marche, pour en rapporter des images, des sensations, des mots, esquisses, tenter de trouver ce qui fait son identité.
L’interroger aussi, cette identité de plat pays. Poser un regard sur le territoire. Artistique.

On le voit bien, ces trois territoires vont étroitement se mélanger au cours de cette résidence expérimentale.

La résidence longue durée permet de prendre le temps de s’inscrire sur le paysage de la communauté et d’avoir un impact artistique plus important envers la population.
Elle conjugue, intimement, médiation et création.

La résidence se divise en trois champs d’actions complémentaires  :

Un temps de préfiguration du 6 septembre au 31 décembre 2021 est proposé en amont du démarrage des résidences afin que l’artiste puisse se familiariser avec le territoire d’action et rencontrer les opérateurs culturels. Ce temps de préfiguration est aussi un temps de rencontres avec les acteurs du territoire et de construction du projet.

Plus de détails dans ce document de présentation du projet. Cliquez sur l’image.


Vous êtes une association, un équipement culturel, un établissement scolaire, une collectivité, des habitants de la CCHF? Cette résidence est faite pour vous!

Du 6 septembre au 31 décembre 2021, l’artiste dimitri vazemsky sera présent sur le territoire pour vous rencontrer et évoquer la manière dont vous aimeriez faire percevoir sa présence auprès du public visé et selon quel calendrier.

Pour tout renseignement ou prise de rdv, n’hésitez pas à contacter le service culture de la CCHF :

Communauté de Communes des Hauts de Flandres
468 rue de la Couronne de Bierne 59380 BERGUES
Tél : 03.28.290.999 (choix 1) / 06.77.43.67.90

Marie-Ange Ollivier – Directrice Service culture : marieange.ollivier@cchf.fr
Anthony François – Assistant culturel : anthony.francois@cchf.fr